Accueil » Comment apprendre à lire à son enfant autiste ?

Comment apprendre à lire à son enfant autiste ?

apprentissage-lecture-autiste

Apprendre à lire à un enfant autiste est une grande étape de vie parfois périlleuse. Ses difficultés en matière de relations sociales et de langage rendent la tâche souvent particulièrement complexe. Mais rien d’inéluctable ! Saviez-vous qu’il existe des méthodes d’apprentissage de la lecture adaptées aux spécificités de l’autisme ? Testées et approuvées, ces techniques simples nous permettent de développer le goût de la lecture chez notre enfant. Je vous invite à les découvrir dans cet article. 

Autisme et lecture : un défi insurmontable ?

 

Les spécificités de l’autisme

Identifier le Trouble du Spectre Autistique (TSA) d’un enfant permet de connaître ses spécificités de fonctionnement et ses besoins. Un soulagement pour notre famille ! Nous nous sommes adressés au Centre de ressources Autisme (CRA) le plus proche pour poser le diagnostic. Cette évaluation individualisée est un bien précieux pour organiser un accompagnement adapté à ses particularités. Deux individus autistes ne se ressemblent pas. Le spectre autistique balaye une large palette de particularités.

 

Particularités de l’autisme

Adaptation des conditions d’apprentissages

Relations sociales atypiques. Évitement ou comportement perçu comme étrange. Difficultés à saisir le non verbal.

Engager le contact par le jeu et/ou sous forme de consignes précises.
Difficultés d’organisation.

Attirer son attention et le guider vers des rituels. 

Lui préciser le processus de la tâche de manière précise (durée, étapes, but).

Troubles de l’attention ou attention soutenue pour les détails.

Accompagnement individuel dans l’énoncé des consignes.

Recentrer son attention.

Intérêts limités et répétitifs.

S’appuyer sur ses centres d’intérêts, ce qu’il aime pour aborder de nouvelles notions.
Capacités visuelles accrues.

Mobiliser des supports visuels (livres imagiers, photographies).

Sensorialités accrues et difficultés avec le changement.

Choisir un environnement connu et structuré avec peu de stimulis extérieurs (bruits, odeurs, …).

 

Le travail à l’école relevait du défi pour mon enfant souffrant de Troubles Envahissant du Développement (TED). Ses difficultés sociales associées à un environnement hyper stimulant freinaient considérablement ses capacités d’apprentissage.

Quand les troubles DYS s’invitent

 

Le TSA peut s’accompagner de troubles DYS, pouvant accentuer les difficultés de l’enfant dans ses apprentissages. Il en existe plusieurs :

  • dyspraxie : difficultés dans la coordination des gestes, dans l’écriture
  • dyslexie : difficultés à décoder les mots
  • dysorthographie : difficultés d’assimilation des règles orthographiques
  • dyscalculie : difficultés avec les mathématiques

Rien d’étonnant que nous vivions l’apprentissage de la lecture comme la montée du Mont Everest ! Nos recherches se sont portées vers les nouvelles méthodes pédagogiques adaptées aux neuro-atypiques à mettre en place chez soi et/ou en classe. 

Apprendre à lire à un autiste : un jeu d’enfant ?

Compte tenu de ses particularités, je me suis demandé s’il était finalement possible d’apprendre à lire quand à son enfant autiste. Suite à mes investigations et mon expérience, la réponse est oui. À condition de mettre en place un accompagnement personnalisé pour son enfant. Pour cela, il est important que l’entourage, familial ou professionnel, prenne en compte les difficultés qu’il peut rencontrer :

  • apprendre à des moments différents de la journée dans des lieux différents ;
  • retrouver des informations classées de manières différentes ;
  • comprendre des consignes exprimées à l’oral .

Structurer l’espace et la temporalité sécurise l’autiste. Un univers connu et organisé avec peu de stimulations favorise l’apprentissage et son bien-être. Il s’agit de mobiliser son goût pour la répétition, l’utilisation d’objets et la mobilisation de ses capacités visuelles. Concernant la lecture, Laurent Mottron et son groupe de recherche se sont penchés sur la perception d’un autiste. Selon eux, il est indispensable de traduire en apprentissage visuel les éléments du code de la lecture dans un environnement stable. Entamer l’entrée dans la lecture par des activités ludiques comme des jeux de lecture s’avère particulièrement pertinent pour un enfant autiste. Sans oublier que cet apprentissage est tout à fait possible à l’âge adulte : l’autiste peut évoluer toute sa vie !

Autisme et lecture : des astuces pour réussir

 

Utiliser les centres d’intérêts

Apprendre à lire suppose de développer le goût pour la lecture. L’enfant doit faire l’expérience des bienfaits de la lecture. J’ai donc ritualisé la petite lecture du soir qui le ramène dans son monde et son imaginaire, à l’abri du monde extérieur. Il a également des centres d’intérêts restreints et répétitifs (dinosaures, astronomie,…). Pour éveiller sa curiosité et lui donner envie de lire, je lui ai proposé des livres attrayants qui correspondent à ses domaines de prédilections. Je lui montre que je lis et lui exprime le plaisir que cela me procure. 

apprendre-lire-autiste

Les dinos ! Tout s’apprend avec les dinos !

 

Ritualiser et structurer les apprentissages

Je vous conseille de faire de la lecture un moment rituel : choisir toujours le même lieu et la même heure dans la journée. Mon enfant a changé d’attitude, il a associé la lecture à un instant de sécurité et d’apaisement. Il en est de même pour l’apprentissage de la lecture. Je privilégie les espaces organisés à faibles stimulations sensorielles avant que l’on se mette au travail scolaire. Il est suivi par une Assistante de Vie Scolaire (AVS) qui l’accompagne à structurer son lieu d’apprentissage. Ce contexte favorise sa concentration et diminue son stress, c’est pourquoi il est important de parler de l’autisme à l’école.

Choisir un support adapté

Parents, enseignants ou adultes accompagnateurs, je vous invite à découvrir un large choix de supports adaptés pour l’apprentissage de la lecture chez l’autiste. Ils peuvent être utilisés à la maison, au sein de la classe ou dans le cadre de scolarisation adaptée.

José Laplante, orthophoniste, propose la méthode de lecture pour autiste suivante : les sons et les formes des lettres sont toujours intégrés sur une même image ou une même histoire. Cette entrée facilite la création de liens entre ce qui est vu et ce qui est lu par l’enfant. En complément, chaque lettre est associée à une couleur. L’enfant fait plus facilement la distinction entre les lettres.

Multi-support, ce livre propose aux enfants de toucher des textures tout en prononçant phonétiquement des lettres. Il doit également choisir les objets que Balthazar va mettre dans son sac. 

Ces outils facilitent l’apprentissage des fondamentaux chez l’autiste et les amènent à la lecture fluide.

Vous l’aurez compris, apprendre la lecture à son enfant autiste n’a rien d’insurmontable ! A condition d’installer une routine journalière structurée et de choisir un support adapté. Conjugué à l’écoute, le soutien de l’entourage a permis à notre enfant d’apprendre à lire à son rythme, dans l’apaisement. Il a maintenant développé un goût prononcé pour la lecture. Libre de tout stress, il a gagné en confiance en lui et en aisance de lecture, à notre plus grande joie ! 

 

Un grand merci à Lara Richard pour sa contribution ! Retrouvez-là sur LinkedIn 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.