Accueil » Autisme et Covid

Autisme et Covid

covid-autisme

En voilà un sujet qui risque de fâcher tant les opinions sont divisées. Donc on respire, et on prend en compte qu’il s’agit ici des recommandations du gouvernement et seulement des recommandations du gouvernement. Plus notre mise en pratique, pour l’expérience. Comment gérer le covid avec une personne autiste ? De surcroit quand c’est un enfant autiste ? Comment faire un test covid ? Endiguer le stress et dédramatiser la situation ? Ah, ah, les doigts dans le nez avec ces quelques conseils ! (Ne faites pas ça, c’est pas « covid » !). Retrouvez mon « guide autisme et covid » pour essayer de s’y retrouver un peu dans tout ce marasme, et tenir compte des particularités de chacun.

Vaccin covid et autisme

Attaquons tout de suite avec le sujet polémique 😁 La prévention avant l’action ! La vaccination est à l’heure actuelle le seul traitement efficace contre le covid (oui, je dis LE covid, LA, c’est moche).

Les recommandations officielles

Pour rappel, l’autisme, et les troubles neuro-psychiatriques en général, sont d’ailleurs un motif de vaccination prioritaire, y compris pour les enfants de 5 à 11 ans. C’est pour cela, que le COSV (Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale) a rappelé récemment que :

1. les pathologies psychiatriques sévères et les retards intellectuels sont identifiés comme facteurs de risque de formes graves de covid 19, quel que soit l’âge,

2. les  personnes  souffrant  de  pathologies  psychiatriques  débutées dans l’enfance, dont les TSA, sont plus exposées à l’infection, du fait notamment d’une plus grande difficulté à respecter les gestes barrière,

3. des études récentes suggèrent que l’autisme, qui peut nuire à la mise en œuvre correcte des mesures de prévention et complique la prise en charge des maladies infectieuses, particulièrement en milieu hospitalier, devrait constituer un motif de priorité dans les programmes de vaccination,

note du 30 septembre COSV

Alors vaccinez-vous ! Plus sérieusement, je comprends que ce vaccin fasse peur, mais en faisant preuve d’un peu de pragmatisme, les faits sont là : la balance risques/bénéfices est clairement en faveur de la vaccination. Avoir le covid comporte bien plus de dangers, y compris à long terme, que le vaccin-trouvé-par-hasard-rapidement. Les moyens alloués à la recherche ont été astronomiques parce qu’il s’agissait clairement d’un enjeu géopolitique. Bien plus qu’économique. Si ça peut vous aider à franchir le pas, Pfizer est le laboratoire qui distribue le Viagra, et personne ne s’inquiète des effets secondaires souvent bien plus grave de ce dernier 😉

Comment vacciner un enfant autiste ?

Il n’en reste pas moins évident que vacciner une personne autiste peut être relativement difficile. Pour cela, le COSV recommande de respecter les pratiques suivantes pour faciliter la vaccination des enfants autistes ainsi que des adultes :

  • se faire vacciner par un professionnel de santé habitué à suivre la personne autiste ;
  • dans un lieu où la personne autiste est habituée à recevoir des soins ou à domicile ;
  • qu’un accès prioritaire soit organisé avec le centre de vaccination si la personne autiste doit s’y rendre.

Toutes ces mesures ont pour but de rassurer la personne – et son entourage. Les bonnes pratiques d’injection chez le patient TSA, communes à tous les vaccins, doivent bien sûr être respectées et appliquées !

Petite astuce de parent : donnez du sucre à votre enfant au moment de la piqûre, il inhibe la douleur 😊 Et c’est une bonne récompense !

Comment faire un test covid à un enfant autiste ?

S’il y a bien un truc pire que le vaccin contre le covid, c’est le test covid. C’est un peu l’angoisse de tous les parents d’ailleurs. L’autotest et le test nasopharyngé ne sont pas recommandés chez les enfants autistes pour des raisons évidentes. Essayez donc de leur enfoncer un écouvillon au fond du nez et de « touiller ». Frissons garantis !

Le test salivaire PCR est le plus simple à réaliser. Mon fils a d’ailleurs trouvé très rigolo d’avoir le droit de cracher pour une fois 😅 Il se fait principalement en laboratoire, avec ou sans rdv. Je vous recommande fortement de prendre rdv quand c’est possible. En effet, même si c’est plus simple, le test covid peut rester source d’angoisse. Ce n’est pas la peine d’en rajouter avec un attente interminable (parfois dans le froid). Et cela vous permet de prévenir le laboratoire de l’autisme de votre enfant. Ils pourront ainsi préparer son accueil et son prélèvement dans les meilleures conditions 😊

Comment gérer le stress du covid ?

Autisme et covid ne font pas bon ménage. Bah oui, imaginez un monde où déjà vous n’êtes pas à l’aise et dont vous ne connaissez pas les codes. Bon, ça c’est le quotidien des TSA. Rajoutez-y une pandémie mondiale que personne ne maîtrise (les problèmes d’hypercontrôle chez les autistes, vous connaissez ? 😉). Puis des vaccins plébiscités ou décriés selon des opinions parfaitement subjectives. Et enfin des recommandations qui changent grosso-modo tous les 3 mois (quand on a de la chance). On est loin de la routine si chère au cœur des personnes autistes !

Il y a cependant quelques petites choses « faciles » à maîtriser. Les gestes barrières par exemple. Ils relèvent pour la plupart du bon sens, et facilitent (un peu) la vie des autistes. Ne pas toucher les gens ou trop s’en approcher, c’est le paradis ! Les jauges en magasin sont (étaient ?) une aubaine pour faire ses courses plus sereinement. Conserver son planning habituel autant que possible aide à conserver une certaine sérénité, même en les aménageant pour respecter les recommandations covid. Eteindre les informations et trouver d’autres sujets de conversation aussi !

Reste le problème du masque. Qui finalement n’en est pas vraiment un. Si tout est bien expliqué, il n’y a pas de raison qu’il soit un obstacle au quotidien.

Alors covid et autisme, mission impossible ?

Cela n’engage que moi, mais tout le stress engendré par le covid de manière générale, surtout chez les enfants, est avant tout une question d’environnement. Le masque ne crée pas particulièrement d’anxiété ou autre trouble qu’on lui attribue si le pourquoi du comment est expliqué clairement ET que l’entourage le porte sans en faire des caisses. Même si ce n’est pas agréable. Je pense qu’avoir le covid est encore moins agréable. La vaccination covid se passe très bien chez les enfants TSA si les parents ne sont pas contre, qu’ils expliquent et sont eux-mêmes vaccinés. Si vous êtes alignés avec ce que vous dites à vos enfants, ils se sentent en sécurité et composent très bien avec la situation. Aussi bizarre soit-elle. Au final, covid et autisme peuvent cohabiter sereinement !

Retrouvez toutes les recommandations et réponses à vos questions sur le site du gouvernement.

partage-article-happy-autisme
Étiquettes:

3 commentaires sur “Autisme et Covid”

  1. Un article apaisant, dans un contexte brûlant. C’est toujours aidant et une ouverture du regard que de prendre en compte le monde dans sa complexité, c’est-à-dire sa multiplicité de regards, de points de vue, de façon de voir le monde. Ca ouvre un peu le sujet et le débat, avec des points de vue moins connus! Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.