Accueil » Tout savoir sur la méthode ABA

Tout savoir sur la méthode ABA

méthode ABA autisme

Rien à voir avec le célèbre groupe suédois ! La méthode ABA (Applied Behaviour Analysis) est une méthode d’apprentissage pour les personnes autistes qui s’appuie sur les sciences du comportement. Au fil des années, son programme et ses techniques appliquées ont beaucoup évolué afin de mieux tenir compte des spécificités de chaque individu. Désormais, c’est un outil précieux pour les personnes travaillant avec des adultes ou des enfants présentant un TSA, mais aussi pour les personnes vivant avec eux. Vous vous interrogez ? Voici un article pour tout savoir sur la méthode ABA.

Qu’est-ce que la méthode ABA ?

 

Un peu d’histoire

C’est dans les années 60, en Californie, que le docteur en psychologie Ole Ivar Lovaas a démontré l’efficacité d’une thérapie comportementale (intensive) chez les enfants autistes. Sa méthode découle des techniques d’analyses comportementales étudiées par ses prédécesseurs, notamment les psychologues John Watson, fondateur du béhaviorisme, et Frederik Skinner, à l’origine du principe de conditionnement opérant. 

La méthode ABA vise à favoriser l’autonomie et l’intégration sociale des personnes autistes. Elle part du principe que les comportements d’un individu sont conditionnés par des réflexes ou par l’expérience de ses interactions avec son environnement. Ainsi, on peut agir sur ces comportements de façon mécanique.

Les grands principes

La méthode ABA repose sur un apprentissage personnalisé et progressif des comportements sociaux.  En fonction de ceux inappropriés relevés par les psychologues et des besoins exprimés par la famille, des objectifs d’acquisition sont définis. Après analyse, ceux-ci sont divisés en sous-objectifs, chacun traités par des aides concrètes (des renforçateurs) qui seront ensuite estompées. 

On pourrait schématiser ainsi le processus :

Analyse des objectifs → division en sous-objectifs → apport d’aides concrètes → estompage des aides

Le modèle agit selon deux axes :

  • la modification des comportements existants. Ceux considérés comme adaptés sont encouragés et ceux jugés inadaptés sont peu à peu supprimés.
  • le développements de nouveaux comportements adaptés à la vie en société

 

Pourquoi utiliser la méthode ABA avec les personnes autistes ?

 

Développer l’autonomie, le langage et faciliter l’intégration sociale

 

Les personnes présentant un TSA présentent des comportements parfois inappropriés en société (écholalies, stéréotypies, cris, automutilations, etc.) Elles ont des difficultés à s’exprimer et donc à s’intégrer. 

La méthode ABA leur permet d’apprendre à communiquer de façon adaptée afin d’évoluer plus facilement dans la société. Par communiquer, on entend entrer en interaction avec l’autre, y compris de façon non-verbale. L’apprenant gagne ainsi plus d’aisance et d’autonomie dans la communication, les gestes du quotidien (s’habiller, se laver les dents, dire merci, etc.), mais également dans d’autres domaines comme la motricité ou la concentration.

 

Renforcer les comportements adaptés

 

L’enfant ou l’adulte autiste adopte des comportements qui ne sont pas toujours acceptés socialement. La méthode ABA vise à renforcer les comportements jugés adaptés via un système de récompenses, les renforçateurs. A force de répétition et de gratifications, ces comportements sont peu à peu intégrés et deviennent automatiques. 

Le psychomotricien analyse les comportements inappropriés pour déterminer ce qui les cause, dans quelles circonstances et avec quelle force ils sont exprimés. Le travail sera alors axé sur les éléments déclencheurs et les comportements ne seront pas gratifiés. De fait, cela conduira la personne à les abandonner progressivement, au moins en société.

 

Comment est utilisée la méthode ABA avec les personnes autistes ?

 

En France, ce sont principalement les psychomotriciens qui mettent en application la méthode ABA, à l’aide de renforçateurs et de la méthode PECS.

Les renforçateurs

 

Nous parlions un peu plus haut des aides concrètes à l’apprentissage ou renforçateurs. Il s’agit d’un système de récompenses (gommettes, friandises, activités, etc.) pour encourager les comportements adaptés. Bien sûr, ces dernières viennent en complément des sourires, félicitations ou applaudissements. 

En effet, la personne autiste n’a pas toujours la notion de regard extérieur. Elle a donc besoin d’incitations concrètes pour comprendre que ce qu’il  fait respecte les normes et pour l’inciter à reproduire le comportement. Progressivement, les renforçateurs sont estompés afin que le comportement ne soit plus soutenu par la récompense, assurant ainsi sa pérennité. 

Ce système de gratification n’est en fait pas nouveau : c’est la méthode qu’utilisent  les instituteurs quand ils offrent une image aux enfants qui se sont bien comportés en classe !

 

La méthode PECS

 

La méthode PECS, (Picture Exchange Communication System), vise à permettre à l’adulte ou à l’enfant autiste de se faire comprendre. Pour cela, il a à sa disposition une série de pictogrammes

Il va apprendre à choisir le pictogramme adéquat (par exemple une voiture si c’est le jouet qu’il veut, ou une action : faire une demande, aller aux toilettes, boire, etc.) et à le remettre à la personne avec laquelle il veut entrer en communication. Le psychomotricien formule ensuite à voix haute le souhait de la personne et accède à sa demande. Il est important de féliciter l’enfant autiste et de répondre positivement à sa demande, afin de renforcer son comportement. Au fil de l’apprentissage, il va apprendre à combiner plusieurs pictogrammes pour exprimer des demandes plus complexes. 

Bon à savoir : la méthode PECS ne se substitue pas au langage parlé, mais permet à la personne autiste d’entrer plus facilement en communication, d’exprimer ses souhaits et besoin. Et finalement d’avoir la satisfaction de prendre l’initiative et d’avoir le contrôle de l’échange !

Avantages et inconvénients de la méthode ABA pour les personnes autistes

 

Les avantages

Depuis ses débuts, la méthode ABA a fait ses preuves. Elle est d’ailleurs recommandée par la HAS, la Haute Autorité de Santé. L’un des avantages de l’ABA est qu’elle peut être pratiquée très tôt, dès 2 ans. Ainsi, c’est un apprentissage progressif, sur le long terme, assurant des acquis solides. Par ailleurs, selon un article du CAIRN, une étude de Peter-Scheffers et coll. de 2011 a montré que «les enfants traités [par l’ABA intensive] ont obtenu de meilleurs résultats que les groupes contrôle en termes de qi verbal et non verbal, de langage et de comportement adaptatif, avec une différence de 4,96 à 15,21 points par rapport aux groupes contrôle» . 

Les enfants autistes bénéficiant de cette méthode ont donc plus de facilité à communiquer et sont plus à l’aise en société. La méthode ABA diminuerait également les comportements agressifs lorsqu’il y en a et réduirait les troubles du comportement.

 

Les inconvénients

 

Il y a encore une dizaine d’années, la méthode ABA ne faisait pas l’unanimité. Elle était assimilée à du dressage, le renforcement des comportements étant induit par des récompenses artificielles. Depuis, de nombreuses études ont prouvé son efficacité. Après tout, vous travaillez chaque mois en échange d’un salaire (récompense, renforçateur) sans que quiconque trouve que cela ressemble à du dressage !

En réalité, le plus gros inconvénient de la méthode ABA reste l’investissement nécessaire à sa réussite :

  • Investissement financier : le coût de la prise en charge par des professionnels formés à l’ABA ne donne lieu à aucune aide spécifique. Les séances de psychomotricien peuvent être prises en charge par l’AEEH (l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé), mais l’instruction du dossier MDA (ex-MDPH) est très longue. Souvent, la famille doit donc supporter seule ce coût important, sachant que l’accompagnement se fait sur plusieurs années. 
  • Investissement personnel : la méthode demande une pratique régulière avec un psychomotricien et une continuité dans le cercle familial. Afin d’assurer la cohérence de l’apprentissage, il est nécessaire que la famille et idéalement les enseignants suivent une formation à l’ABA. Cela demande la présence quasi constante d’un des deux parents et induit une certaine fatigue mentale.

 

Avantages de l’ABA

  • Acquis solides
  • Meilleur QI verbal et non verbal
  • Meilleur langage
  • Plus de progrès dans les comportements adaptatifs
  • Plus d’aisance sociale
  • Moins d’agressivité et de troubles du comportements
Inconvénients de l’ABA

  • Coût élevé et pas d’aides financières
  • Investissement personnel important

 

La méthode ABA est un outil réellement efficace pour permettre aux personnes autistes d’acquérir plus d’autonomie dans leurs relations sociales. De nombreuses recherches ont montré son intérêt et, malgré ses détracteurs, elle fait de plus en plus d’adeptes. Avez-vous utilisé cette méthode ? Partagez votre expérience : vos retours seront des aides précieuses.

Merci à Laurence HOARAU

 

partage-article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.